Extraction de dents de sagesse

Que sont les dents de sagesse?

Les dents de sagesse sont en fait les troisièmes molaires, situées tout au fond de l’arcade dentaire. Elles pointent généralement entre la fin de l’adolescence et la jeune vingtaine.
Techniquement, elles servent à la mastication. Mais à l’heure actuelle, en raison d’une alimentation beaucoup moins robuste qu’avant, les dents s’usent moins rapidement et la nécessité d’en avoir de nouvelles est inutile.

Les conséquences de l’éruption des troisièmes molaires

Avec l’évolution, la mâchoire de l’humain est devenue plus petite. Par conséquent, lorsque les dents de sagesse pointent, elles font souvent face à un manque d’espace. Cette situation peut engendrer certaines complications :

  • Mauvais axe d’éruption
  • Désalignement des dents voisines
  • Chevauchement dentaire
  • Vulnérabilité à la carie en raison d’une hygiène dentaire plus difficile

La dent incluse et semi-incluse

On observe aussi que parfois, les dents de sagesse restent «incluses», partiellement ou totalement dans l’os de la mâchoire. En plus de la douleur, une telle situation peut entraîner :

  • L’apparition d’un kyste
  • Une infection bactérienne
  • L’inflammation de la gencive
  • La carie
  • Des maux de tête

Pour suivre l’évolution de la croissance des troisièmes molaires, nous avons recours à la radiographie panoramique ou 3D.

L’extraction n’est pas toujours nécessaire

Grâce à la radiographie numérique, notamment le cliché panoramique, nous pouvons suivre le parcours d’éruption de ces dents.
Dans la mesure où il n’entraîne pas de complications, que l’arcade est suffisamment grande pour accueillir la dent et qu’aucun inconfort n’est ressenti, il n’y a aucune raison de favoriser l’extraction.

Quand la chirurgie devient indispensable

Lorsque la dent ne sort pas, ou que partiellement, et que sa présence engendre des complications, nous conseillons l’extraction. Il s’agit donc d’une mesure préventive visant à maintenir votre santé buccodentaire.
Cette procédure routinière est une chirurgie mineure qui s’effectue en cabinet sous anesthésie locale. Le dentiste sectionne minutieusement la gencive avant de dégager la dent et refermer le tout à l’aide de fils résorbables. La durée moyenne d’une extraction varie de 15 à 30 minutes par dent.
En tant que dentiste, notre objectif est de conserver vos dents naturelles le plus longtemps possible, et en bonne condition.
Dans l’éventualité où le retrait des troisièmes molaires est nécessaire, nous vous expliquerons en détail pourquoi nous le recommandons et ce qu’implique la procédure, en plus de prendre le temps de répondre à toutes vos questions.